C’est une amélioration décoiffant que l’on retrouve au début de l’année dans le marché automobile. En effet, on constatait en janvier 2017 une évolution importante. Selon le Comité des Constructeurs Français d’Automobile (ou CCFA) il y aurait plus de 183 975 immatriculations de voitures et de véhicules utilitaires légers durant le premier mois de l’année 2017. En comparaison avec les chiffres de la même période durant les années précédentes, le marché automobile français a eu une évolution de plus de 10,5 % en matière de données brutes. Selon les spécialistes, cette progression n’est pas une simple coïncidence. Explications.

Les chiffres de janvier 2017

Au début de l’année 2017, le nombre d’immatriculations de véhicules a connu une augmentation de 10,6 %. Au total, il y a eu plus de 153055 nouveaux véhicules. Pour rappel, à la même période de l’année 2016, les nouvelles voitures étaient au nombre de 138050. Comme quoi, l’évolution est donc très importante. Toutefois, si l’on se réfère aux statistiques données par le ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, même si la remontée est notable, elle est en baisse de 2,4 % par rapport aux chiffres de décembre 2016.

Le marché d’occasion attire également

Bien évidemment, même si les voitures neuves sont plus avantageuses sur de nombreux points de vue, les voitures d’occasion ne sont pas en reste. L’évolution du marché de l’automobile concerne donc également cette catégorie. Le nombre de voitures vendu est donc estimé à plus de 462924 en janvier 2017 (ce qui est 8 % plus élevé que les ventes du mois de janvier 2016).

Une évolution due au crédit automobile

Mais ces chiffres ne sont pas en évolution par hasard. En effet, il est maintenant plus facile d’acquérir une nouvelle voiture (ou une voiture d’occasion) grâce aux solutions de crédits automobiles. Grâce à cette alternative, il est tout à fait possible de concrétiser son projet d’achat sans pour autant modifier la capacité financière d’un ménage. Mais bien évidemment, pour en tirer le maximum davantage, il serait toujours plus judicieux de la part de l’acheteur de comparer toutes les offres avec l’aide de la simulation de prêt auto en ligne, comme sur le site de Finday.

La motorisation la plus en vogue

Selon le Commissariat Général au Développement durable, c’est au niveau des véhicules essences que l’on connait une hausse notable des ventes. Comparé au mois de décembre 2016, cela a augmenté de 0,7 point. Aussi, il est nécessaire de préciser que ce type de moteur représente actuellement 44,6 % du marché automobile en France. À l’inverse, les voitures qui carburent au gazole représentent 50,3 % des voitures de particuliers. Par contre, sa vente a connu une baisse de 1,6 point en comparaison à celle de décembre 2016. Les motorisations alternatives (comme le diesel et l’essence) connaissent également une évolution d’un point. L’on attend désormais l’arrivée de la voiture électrique dans la part de marché de l’automobile. À l’heure où l’on parle, ce serait même l’un des plus grands défis du futur. Affaire à suivre.

 

 

 

Commentaires

Aucun commentaire pour l'instant.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

© Copyright Financement professionnel. Tous droits réservés.Agence web